Régional: tonte en cours….

LA TONTE CONTINUE!

Avec l’application du projet “bases province” Régional avait déjà pris un bon coup de rabot! avec le PRF la tonte se poursuit.

Les bases province nous ont privé d’une partie de nos vols rémunérateurs, en compensation une “soulte” éphémère puisqu’en 2013 elle ne sera plus; sans compter les équipages basés à Marseille, Toulouse dont le sort n’est toujours pas décidé. Les aéroports de MRS et TLS sont parmi les 5 plus gros aéroports Français, l’accord base province ne permet pas à Régional de venir avec ses avions sur ces tarmacs privant ainsi la compagnie d’un volume important de passagers.

L’annonce des effectifs PN dans le pôle régional nous confirme que les dirigeants ont décidé de nous tondre au plus près! alors que l’on avait de cesse de nous affirmer que l’Ejet était le module parfait, on nous divulgue que deux Ejet 170 vont sortir de la flotte, que le sureffectif est de 64 PNT (d’après les calculs de la direction après “départs naturels” le chiffre serait de 47, à voir…), le nombre de charges vives serait de 43 (sauf que sur ces 43 il y aura un Erj dédié exclusivement au charter et qui ne va pas beaucoup voler, le nombre de charges vives est donc plus proche de 42!), à l’été 2013 il n’y aura plus que 2 Erj à CDG.

La tonte ne fait que commencer, comble de l’ironie la direction réclame une baisse des salaires…

Electric Shock

Un fauteuil pour deux

SE POSER LA QUESTION C’EST DÉJÀ, UN PEU, Y RÉPONDRE

À quoi cela sert-il qu’il y ait un Pdg et un Dg à Régional?

Régional serait une entreprise normale, j’entends par là, une entreprise qui aurait la faculté à développer sa propre stratégie, qui aurait la possibilité d’aller chercher des parts de marché là où elles sont, qui aurait la faculté d’investir là où elle le souhaite, bref une véritable entreprise, pas une société de service, qui n’a de filiale que le nom, une société qui se projette dans l’avenir, qui élabore des hypothèses, qui met en œuvre les moyens pour aboutir à des résultats stratégiques définis, on pourrait le comprendre si cela était le cas à Régional…

Hélas, trois fois hélas, la stratégie est décidé par la maison mère, les moyens sont planifiés par l’actionnaire, le périmètre est négocié entre AF et son syndicat, puis imposé à Régional, le rôle des dirigeants de Régional est réduit à celui d’un gérant comptable, le Pdg et le Dg font des bilans, des colonnes, des statistiques, quelques fois par velléité d’indépendance vite oubliée, ils font des schémas sous forme de camembert…

  À quoi cela sert-il d’avoir deux dirigeants détachés d’AF avec des supers salaires….

Shocked