Passerelle réservée

Passerelle_Monteynard_10VOIE ROYALE

Alors que la passerelle pour les PNT de Régional (et ceux des filiales) relève au mieux d’une supercherie, au pire d’un mythe pour pilotes naïfs, la passerelle pour les directeurs fonctionne parfaitement.

On ne compte plus les directeurs d’AF qui viennent travailler dans les filiales, récemment avec la création de la holding Hop, un nouvel eldorado a vu le jour, la passerelle fonctionne à merveille, certains jours on se croirait sur le “périf” d’une ville de province.

La dernière personne à emprunter la passerelle est la directrice commerciale de Transavia qui vient prendre ses fonctions dans le Hop, on aimerait que les PNT de Régional puissent aussi aisément pouvoir se rendre chez Transavia…

On a maintenant l’habitude de voir que ce qui est possible pour les uns, ne l’est pas pour Régional, la passerelle fonctionne pour les directeur dans les compagnies du GAF, pour les PNT d’AF vers Transavia, les PNT de Régional comme d’habitude, le nez en l’air, regarderont tous ces privilégiés emprunter la passerelle sur mesure…

One way…No way!

one_way_by_oaken_shield-d3lf6ti

NÉGOCIATION OU SOLILOQUE  ?

“La négociation est la recherche d’un accord, centrée sur des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables entre deux ou plusieurs interlocuteurs (on ne négocie pas avec soi-même, on délibère), dans un temps limité. Cette recherche d’accord implique la confrontation d’intérêts incompatibles sur divers points (de négociation) que chaque interlocuteur va tenter de rendre compatibles par un jeu de concessions mutuelles.”

On peut donc considérer, que les réunions direction/syndicat, qui ont lieu depuis la dénonciation de l’ACPN ne peuvent être considérées comme des “négociations”, en effet les efforts doivent être unilatéraux, seuls les salariés doivent faire des concessions, côté direction, malgré nos efforts il n’est pas question du début du commencement de la moindre transaction.

Une seule voie pour la direction, un chemin unique, les organisations syndicales ont juste la possibilité de choisir dans une liste de coûts, et cela afin d’atteindre l’objectif que n’a toujours pas abandonné la direction, les 15%…cela ne s’appelle pas une négociation mais au mieux une discussion unilatérale au pire un dogme autoritaire.

Les mots ont leur importance, tout comme les formules utilisées, rappelez-vous que pour Air France il s’agit d’atteindre “20% d’amélioration de l’efficacité économique”, tandis que pour les filiales il est question de “15% de baisse des coûts”.

Actuellement il n’y a aucune négociation à Régional qu’on se le dise!