Nul

NOTHING

Comme prévu la direction n’a rien dit de plus que ce qu’elle était autorisée à dire, c’est à dire rien que l’on ne savait déjà par la presse.

Vivement un prochain article de la Tribune (inspiré par un très proche du dossier).

Le DG de Régional n’a pas convaincu les représentants du personnel sur la pertinence de l’entité hybride qui devrait se monter (une tête, trois corps), cela ressemble à un projet monté à la va vite sans réellement un projet industriel construit.

PSCHITT

le pole Régional

UN CARROSSE À TROIS ROUES

Le capital du pôle va être ouvert aux investisseurs. Mazette! si la situation n’était pas grave je me gausserai, si l’incertitude n’était pas de mise je me tordrai de rire, il faut oser annoncer que le capital de se qui n’existe pas sera ouvert à investissement, il faut un certains culot pour mettre sur le marché un carrosse à trois roues, car c’est bien de cela qu’il s’agit, trois compagnies versées dans un obscur pôle, attention les entreprise ne fusionnent pas, elle vont continuer à fonctionner chacune de leur côté, avec leur accord, leurs règles de travail, aucune interchangeabilité, aucune homogénéité, chacun chez soit et tout le monde dans le pôle.

Sûr que ce montage bancal va faire flipper les investisseurs, sûr qu’ils vont se précipiter pour investir dans cette structure qui en guise de capital n’a que des dettes, aucune des trois compagnies ne gagnent de l’argent, les derniers exercices étaient déficitaires, ceux d’avant aussi!

A moins qu’AF n’ait déjà trouvé l’investisseur! un faux-nez créé pour l’occasion, un fond d’investissement basé dans un pays pas très regardant, une société amie…

PONZI