116: pourquoi la procédure doit aller jusqu’au bout!

Dernièrement un député à interpellé le gouvernement lors d’une séance à l’assemblée nationale. Mr Chassaigne a demandé: “si Air France était au-dessus des lois”, il était question du PDV/PSE, des reclassements, de l’ancienneté, des salaires et…des 116.

Mr Djebbari, Ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports à répondu que bien-sûr AF n’était pas au-dessus des lois, don’t acte!

La réponse d’AF aux injonctions de la DIRECCTE a été la décision de l’embauche de “116 pilotes externes”, en effet avant ce que l’on peut considérer comme une: “mise en demeure”, AF n’avait jamais manifesté son intention d’embaucher ses pilotes, mieux elle leur avait signifié que compte tenu du contexte il ne pouvait être question de les “intégrer”…

Comme le dit avec un certain humour, mâtiné  d’ironie, notre direction, il s’agit d’une: “coïncidence temporelle”:)))

On nous annonce qu’AF a une étude juridique en “béton” au sujet des 116, parfait! Nous avons notre propre étude qui, elle envisage notre bon droit.

Nous sommes donc sur une procédure en référé, la situation a été jugée suffisamment urgente pour obtenir une audience le 19 mars.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :