AF: emprunte carbone.

Transition écologique : pas de “chèque en blanc” accordé à Air France, selon Elisabeth Borne!

Selon la ministre Air France doit:”à la fois réduire les émissions de CO2 par passager, réduire de 50% les émissions de CO2 sur les vols domestiques d’ici 2024″.

Parfait! ce que aurait été utile de connaître c’est la référence sur laquelle on juge de la réduction! s’agit-il de l’année 2019…1950…?! Il semblerait que la référence soit l’année 2005! Ouf à cette époque là il y avait peut-être encore des Boeing 747/200 dans la flotte AF, ça ne devrait pas être compliqué d’afficher une baisse considérable des émissions de CO2:))

De plus dans quelques mois devrait arriver les A350 et A220, là aussi la baisse de l’empreinte carbone va être sensible:)

Pour ce qui est des vols domestiques face à l’alternative du train, sauf à ce que la SNCF et AF se mettent d’accord rapidement, il va être compliqué de mettre en place des connexions long-courriers sur le hub de CDG sans des vols en radiales d’alimentation du hub. Le hub de CDG étant vital pour AF, il est difficile d’imaginer que le train puisse se substituer à l’avion.

AF répond à l’impératif écologique imposé par le gouvernement, cela ne devrait pas peser dans la réorganisation du réseau AF ( sauf en terme d’affichage:)).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :