Analyse flash bis

QUID DU COMPORTEMENT DES PASSAGERS POST COVID.

Toutes les compagnies aériennes se réorganisent afin d’être prête pour redémarrer leurs activités. Ne nous leurrons pas il n’y aura pas de reprise optimale avant la fin de l’année, même plutôt à la fin du premier trimestre de l’année prochaine.

Pour envisager un retour de passagers pérenne il faudra que:

soit le virus disparaisse, ce qui semble peut probable rapidement!

soit un médicament est trouvé et/ou un vaccin est découvert, là pour le moment aucun indice sur la durée, sachant que pour mettre un vaccin au point il faut 18 mois…

En ne considérant que les seuls éléments ci-dessus, les passagers auront du mal à prendre l’avion aussi facilement qu’avant la crise sanitaire; d’autant plus que les frontières risquent d’être durablement fermées.

Pour que imaginer un retour durable des passagers, il faudra  que la crise économique ne dégrade pas tellement le pouvoir d’achat des citoyens, qu’ils n’envisagent plus de voyager, plus préoccupés par garantir le quotidien plutôt que de s’occuper de loisirs. Il y aura toujours des passagers suffisamment argentés pour n’avoir que faire d’une crise, cette catégorie de client est rare, elle va continuer à voyager…sachant que ce type de passagers, pour se protéger de toute contamination pourra toujours prendre des jets d’affaire afin de se rendre sur son lieu de villégiature.

Les  chiffres de croissance du développement du transport aérien avant la crise étaient hallucinant! c’est fini! il n’est pas dit que le transport de masse tel qu’on l’a connu survive, les impératifs écologiques vont aussi devoir être pris en compte par moult compagnie aériennes.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :