Airbus assumera seul les difficultés du programme A220 avec le rachat des parts de Bombardier

Le rachat des parts de Bombardier va obliger Airbus à assumer seul la totalité des pertes et des investissements complémentaires jusqu’au point d’équilibre du programme, qui n’est pas attendu avant le milieu de la prochaine décennie. L’avionneur va également devoir assumer les risques liés à la montée en cadence et aux problèmes de moteurs…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :