Duty-fric!

La société qui gère Roissy et Orly a mis en place un système de double comptabilité : d’un côté, les juteux bénéfices des loyers des boutiques, de l’autre les services facturés aux compagnies aériennes, qui payent le prix fort et s’estiment lésées…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :