Comment Volotea a su défricher un marché délaissé par les compagnies aériennes

« Quand j’étais chez Vueling, nous avions remarqué qu’en dehors des grandes métropoles, le modèle low cost classique ne fonctionnait pas sur les liaisons entre des villes petites et moyennes », raconte d’emblée le cofondateur de Volotea, Carlos Munoz. De fait, explique-t-il, « ces liaisons interrégionales au trafic très saisonnier, ne permettent pas d’utiliser rentablement, de façon intensive, des appareils de plus de 180 sièges. » Résultat, selon le dirigeant, l’offre de sièges des compagnies européennes reste concentrée à 75 % sur les grandes métropoles, où ne résident que 22 % de la population européenne, quand les 78 % restant – soit quelque 400 millions d’habitants – sont mal desservis par l’avion. « C’est ce marché auquel nous avons voulu nous adresser en créant Volotea », explique Carlos Munoz en détaillant comment…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :