Transavia la lowcost qui voit ses coûts s’alourdir!

PAS FACILE D’ÊTRE UNE LOWCOST DANS LE GROUPE AF!

Surtout quand le snpl s’en mêle! l’histoire démarrait bien puisque Transavia vivait sa vie de lowcost de façon plus ou moins autonome, sous l’œil attentif du syndicat d’AF bien entendu!  Jusqu’à il y a peu Transavia avait l’air d’une lowcost.

Avec l’attrition du réseau court courrier d’AF des pilotes de la maison mère ont été détachés dans la compagnie verte (avec en guise de motivation des primes substantielles), il se trouve qu’un bon nombre des pilotes AF détachés ont une ancienneté conséquente, les émoluments de ses pilotes sont évidemment directement lié à leur placement élevé dans la grille de salaire. Les pilotes de Transavia, compagnie récente, ont assez peu d’ancienneté, en tout cas très très loin de l’ancienneté des pilotes d’AF.

On arrive donc à un paradoxe surprenant, une lowcost dont la vocation est de tenir ses coûts, qui les voit s’alourdir, avec l’arrivée de pilotes qui touchent des salaires très élevés. Et la situation ne va pas s’arranger avec la location par Transavia de 5 A320 avec équipages AF aux conditions AF, les coûts de Transavia vont monter en flèche!

Après les bases province AF, Transavia à la sauce snpl, l’ardoise promet d’être lourde!