T2G: village Gaulois

6a00d8342e8a5353ef0120a689a1f1970c-500piQUEL AVENIR POUR LE T2G

L’arrivée d’AF sur les bases province s’est faite “sabre au clair”! la compagnie tricolore en arrivant à Marseille et Toulouse a simplement éjecté Régional de ses aéroports, sans précaution, sans sentiment. AF nous a pris les lignes et nous a demandé d’aller voler ailleurs, pourtant nous avions des contrats dit “de franchise”, la valeur des contrats n’aura tenu que le temps d’un rayon de soleil en rade de Brest!

Demain, les contrats d’affrètements au T2G, auront autant de valeur que ceux d’hier en province! il suffit que la compagnie nationale (avec la bénédiction du snplAF) décide que l’exclusivité de CDG sera exploité par des avions AF et, les contrats seront rompues dans la foulée.

Récemment, Mr de Juniac annonçait que la mission de HOP était: les transrégionales France et Europe, le T2G n’est pas dans ce périmètre…

Ce qu’il faut retenir….

Interview de Mr De Juniac au sujet du court/moyen courrier

Et sur le court et moyen-courrier ?

Sur cette partie du réseau fortement concurrencée par les compagnies low-cost, Transavia, notre filiale à bas coûts, sera l’axe prioritaire du développement du groupe. D’abord sur les vols point-à-point pour une clientèle loisirs, mais aussi, de manière progressive, sur le segment des voyageurs d’affaires, dans la mesure où Transavia ne sera pas une low-cost bas de gamme. Pour que Transavia.com devienne une grande low-cost paneuropéenne de référence, comme nous en avons l’ambition, sa flotte devrait dépasser les 100 avions d’ici 7 à 8 ans, contre une cinquantaine aujourd’hui. Ce développement est non seulement nécessaire si Air France-KLM ne veut pas être contraint, un jour, d’abandonner le point-à-point européen, il doit être rapide pour que Transavia figure parmi les acteurs clés. Pour autant, Air France gardera une présence forte sur le court et moyen-courrier, à la fois pour alimenter le hub de Roissy, mais aussi pour exploiter les grandes lignes radiales. Hop ! sera la compagnie de référence sur les trajets inter-régions en France et en Europe.

Air France devrait-il s’inspirer davantage de Delta?

url1Air France comme Delta hier, va devoir faire des choix stratégiques. Son cœur de métier est le long-courrier, l’alimentation de son hub essentiel, la création des bases province, riposte face aux low-costs est un échec.

Quid du hub de Orly! Air France ne va-t-elle pas se concentrer sur son hub de CDG  et répartir le reste de l’activité dans les filiales?

Le court-courrier AF est un foyer de perte, néanmoins ce secteur alimente le hub avec les passagers long-courrier. Alors 2014 l’année de l’annonce d’une stratégie claire! rien n’est moins sûr connaissant le mammouth aérien.