Cadeau de Noel

pere_noel-humour_1f8367LE  PÈRE NOËL EST PASSé à RÉGIONAL

A l’examen des compte de la BU Régional, les élus et représentants se sont aperçus qu’un cadeau avait été fait à l’ensemble des salariés!

Dans le business plan de la création il avait été prévu que le coût de la holding serait de 2M Euros/an (salaires, frais de structure etc etc), précisons que lors de la présentation de ce business plan, nous avions interrogé la direction à ce sujet et quelle s’était justifiée sur le montant de 2M€.

Lors de l’examen des comptes par la commission économique il a été relevé que que la BU Régional avait versé, non pas, 2M€ comme prévu, mais 4M€, soit le double. Outre le fait que cela nous rappelle de très très mauvais souvenirs (affrètements payés en-dessous de nos coûts, commissions, taxes etc etc…), nous nous demandons si les autres BU paient également cette somme, cela représenterait un coquet bas de laine de 6M€!

Si seule la BU Régional paie (à hauteur du double de ce qui était prévu!) les frais de structure alors on pourrait imaginer que le père noël existe et qu’il a fait un beau cadeau à la holding HOP!

Frédéric Gagey, PDG d’Air France : « Transavia sera la première compagnie à l’international au départ de Paris-Orly en 2016 »

ping pongLA PARTIE DE PING PONG A Démarré entre le Snpl et la direction d’Air France.

Comme par hasard le syndicat sus nommé fait paraitre un communiqué dans la presse et comme par hasard AF y répond deux jours après…

Une partie bien orchestrée où la réponse aux questions est connue d’avance, mais cela donne l’illusion de l’action, sur le thème “vous voyez nous avons interpellé la direction et ils ont été forcés d’y répondre”…

Une vieille ficelle utilisée par le Snpl et cela depuis des années, plus personne n’est dupe!

le SNPL s’interroge sur les modèles de Transavia et Hop!

urlUn autre avertissement vise Hop!, source de pertes importantes qui compte trois centres de maintenance, quatre sièges sociaux et cinq types d’avions en exploitation. Le SNPL demande de clarifier le périmètre de la marque qui regroupe Britair, Regional et Airlinair. Quels moyens de production peuvent être engagés face à des concurrents comme Volotea et Vueling, beaucoup plus efficaces et réactifs.

Le bureau Air France du SNPL serait favorable à l’exploitation d’avions de plus de cent sièges par Hop!, à condition que des pilotes d’Air France soient aux commandes, selon les accords signés lors de l’acquisition de ces filiales…